Le cabinet d'architecture DELACROIX

8 décembre 2012

Les diplômes d’ARCHITECTE : SADG – DPLG – DESA – DENAD

Classé sous Non classé — Patrice Guerin @ 14 h 19 min

Les diplômes d’ARCHITECTE : SADG – DPLG – DESA - DENAD ecole-01-150x150  Atelier de dessin à l’école des Beaux-Arts – Vers 1870

Jusqu’en 1863, l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, section architecture, ne dispense ni enseignement, ni diplôme. Les élèves se forment dans des ateliers privés et payants. Chaque année les étudiants inscrits à l’Ecole passent divers concours qui leur permettent de “monter en grade” jusqu’à se présenter, pour les meilleurs, au concours du Grand Prix aboutissant sur un seul diplôme, celui du Grand Prix de Rome.

ecole-06b-150x150  Médailles de l’Ecole Nationale de Dessin en 1872-73

Avant d’entrer aux Beaux-Arts de nombreux élèves suivent des cours gratuits à L’Ecole Nationale de Dessin et de Mathématiques et doivent obtenir un certain nombre de prix pour pouvoir se présenter aux Beaux-Arts. Pour Jean-Baptiste CARPEAUX ou Charles GARNIER, « la petite école fait office de tremplin vers l’Ecole des Beaux-Arts ». En 1877 celle-ci devient l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs (ENSAD).

ecole-07-150x150  Recommandation de monsieur Hedin

C’est dans cette école que Charles-Jean DELACROIX étudie le dessin en 1872/73 avant d’être recommandé par Amédée HEDIN, professeur de dessin ornemental à l’Ecole Nationale de Dessin de 1872 à 1884 en tant “qu’aspirant à une place d’élève” à l’Ecole Impériale et Spéciale des Beaux-Arts.

ecole-10-150x150  “Robert Macaire” architecte discutant avec son client, d’après Honoré DAUMIER – 1839

Durant les années 1860, la profession d’architecte tente de se structurer face à la concurrence d’ingénieurs, d’entrepreneurs et même d’affairistes peu scrupuleux.

ecole-13-150x150  ecole-15-150x150  ecole-14-150x150  Ecole Centrale d’Architecture, boulevard Raspail à Paris

En 1864, l’Ecole Centrale d’Architecture est créée pour concurrencer l’hégémonie des BEAUX-ARTS et surtout pour « introduire des enseignements spécifiques à la profession d’architecte ». Elle ouvre ses portes en 1865 et accueille 54 élèves sous la direction d’Émile TRELAT (1821-1907). En 1868, elle décerne des diplômes d’architectes à une première promotion de 9 élèves. 2 ans plus tard elle est reconnue d’Utilité Publique et s’installe boulevard Raspail en 1904. Devenue l’Ecole Spéciale d’architecture, son diplôme (DESA) est reconnu par l’Etat depuis 1934 et permet l’inscription à l’ordre des Architectes.

Pour plus d’informations : http://www.esa-paris.fr/Historique.html

ecole-02-150x150  Ecole des Beaux-Arts de Paris

En 1867, l’École des Beaux-Arts délivre aussi un diplôme d’architecture reconnu par l’État. De 1869 à 1878, seul une vingtaine d’étudiants obtiennent le diplôme d’architecte des Beaux-Arts, ce qui n’empêche pas les autres d’exercer le métier. En 1977, les diplômés de l’Ecole des Beaux-Arts se regroupent sous le nom de Société des Architectes Diplômés du Gouvernement (SADG). Le 13 décembre 1979, l’Assemblée Générale de la SADG prendra le titre de : Société Française des Architectes (SFA).

Pour plus d’informations : http://www.sfarchi.org/histoire.php

ecole-11b-150x150  A l’époque la profession d’architecte n’est pas réglementée. Le port du titre est libre et l’exercice du métier n’est soumis qu’au versement d’une patente. Le diplôme n’est pas nécessaire (il ne le sera qu’à partir de 1941) et l’apprentissage se fait principalement auprès d’architectes expérimentés.

ecole-04-150x150  ecole-05-150x150  Elèves de l’atelier DEGLANE aux Beaux-Arts parmi lesquels figure Charles Louis DELACROIX.

Le 13 mai 1903 Charles Louis DELACROIX est admis à l’Ecole des Beaux-Arts, en 2e classe, dans l’atelier de Henri DEGLANE (1855-1931). Il passe en 1ère classe le 31 juillet 1905 et obtient son diplôme d’architecte le 27 février 1908. Par la suite il sera trésorier de l’Association des Anciens Elèves de l’atelier DEGLANE.

ecole-08-150x150

Le 13 mars 1914, le titre d’architecte DPLG est reconnu par décret. Il qualifie les architectes diplômés par l’Ecole Nationale des Beaux-Arts.

En 1921, le député Félix LIOUVILLE propose une loi destinée à protéger la profession d’architecte contre les incompétents en protégeant le titre professionnel. En 1924, un paragraphe est ajouté à l’article 259 du code pénal qui interdit l’usage du titre professionnel à toute personne qui ne remplit pas « les conditions légalement exigées pour le porteur » sans pour autant donner ces conditions.

ecole-09-150x150  ecole-12-150x150 Ecole Nationale de Dessin installée l’ancien théâtre d’anatomie de Saint-Côsme rue de l’Ecole de Médecine à Paris.

Le 20 février 1922, l’ Ecole Nationale des Arts Décoratifs crée elle aussi un titre d’architecte DENAD. Elle devient le lieu de contestation de l’architecture académique des Beaux-Arts. Une culture moderne de l’habitat et de l’urbanisation s’oppose ainsi à une approche monumentale et somptuaire de la construction enseignée aux Beaux-Arts.

Trois ans après l’ENAD devient Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD) et s’installe en 1928 dans les locaux de la rue d’Ulm à Paris Ve. Mais en 1941, l’enseignement de l’architecture est supprimé au profit des BEAUX-ARTS.

Pour plus d’informations : www.ensad.fr/IMG/pdf/histoire-ensad-v1.pdf

En 1928 Henry Charles DELACROIX est admis à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs où il est élève de Paul GENUYS, Lucien WOOG et Henri SAUVAGE. Il quitte l’ENSAD en 1931 pour faire son service militaire puis travailler dans le cabinet de son père, si bien qu’il n’obtiendra son diplôme d’architecte qu’en 1942 pour satisfaire aux nouvelles obligations légales.

ecole-16-150x150  ecole-17-150x150

La loi du 31 décembre 1941 instituant l’Ordre des architectes  impose le diplôme et l’inscription à l’Ordre pour porter le titre d’architecte et institue le “Code des devoirs professionnels de l’architecte” largement inspiré du code Guadet. Charles DELACROIX est inscrit sous le N°1645 et Henry DELACROIX sous le N°1644.

Le dernier diplôme d’architecte DPLG fut décerné en décembre 2007. Le droit d’exercer est aujourd’hui conditionné par l’obtention d’une licence d’exercice appelée aussi « Habilitation à l’exercice de la maîtrise d’œuvre en son nom propre » (HMONP) (3e cycle professionnel).

Laisser un commentaire

Maillotfoot20131 |
Raybancats |
Jeanpierrebaro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lamoketterie
| lesbullesdannick
| Fatimacousinrachdi